Exoplanète Eiger tourne autour du Mönch dans la constellation Vierge / classe scolaire gagne le vote.

Les astrophysiciens suisses Michel Mayor et Didier Queloz ont reçu le prix Nobel cette année pour leur découverte révolutionnaire d’une exoplanète autour d’un soleil lointain. Dans cet esprit, la population suisse a également pu voter cette année sur la dénomination d’une planète découverte par les deux astrophysiciens. Ce vote s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne menée par l’Union Astronomique Internationale (UAI) des astronomes et astrophysiciens pour célébrer son 100e anniversaire. Plus de 110 pays ont participé à l’action. La Société Astronomique Suisse (SAG-SAS) a recueilli un total de 1472 propositions du public, les a évaluées et a soumis les 12 meilleures propositions à un vote public en ligne. L’examen a été effectué par un comité d’astronomes amateurs et professionnels suisses. Le découvreur, Michel Mayor, a également participé activement au comité. Les critères ont été définis et hiérarchisés par le groupe de jeunes astronomes de Lucerne conformément aux directives de l’UAI. Le même groupe de jeunes a déjà proposé le nom de la première exoplanète Dimidium (51 Pegasi b) en 2015. Les meilleures propositions ont ensuite été soumises à l’UAI, qui s’est prononcée en faveur de la proposition de classe L3a de l’école cantonale de Menzingen (ZG). L’exoplanète “HD 130322 b” porte désormais officiellement le nom Eiger, l’étoile autour de laquelle elle gravite s’appelle Mönch et se trouve dans la constellation de la Vierge («Jungfrau» en allemand). Ainsi, les célèbres montagnes suisses, Eiger, Mönch et Jungfrau, sont désormais également réunies dans le ciel et perpétuent une pièce de la Suisse dans le firmament. SAG-SAS : “Nous félicitons les vainqueurs du vote et remercions de votre participation active au vote“.

Graphiques à télécharger et à utiliser gratuitement:

Télécharger ce graphique au format PDF

Informations supplémentaires